• La controverse grandit depuis la découverte le 10 février dernier de contrats passés entre le gouvernement français et le cabinet américain de conseil en stratégie McKinsey. En décembre 2020, le gouvernement engageait en effet McKinsey pour "l'accompagner dans la définition d’une stratégie cible visant à doter l’ensemble du territoire français des doses de vaccins nécessaires".

  • Environ 4 millions d'Euro ont ainsi été déboursés, pour des résultats mitigés lors du déploiement de la campagne de vaccination en comparaison de nos voisins européens:

  • La stratégie 'française' visait à envoyer les vaccins vers 1.000 centres de distribution, où ils étaient ensuite chargés dans des camions réfrigérés et amenés jusqu'aux hôpitaux pour utilisation. La stratégie allemande elle était beaucoup plus sommaire avec la décision de monter 400 centres de vaccinations où les vaccins étaient délivrés et administrés.

  • Un chercheur du CNRS avec 15 ans d'expérience dans le domaine souligne que les cabinets de conseil ont tendance à exporter des modèles de distributions d'autres industries, peu adaptés au secteur de la santé.

  • Le gouvernement français a aussi engagé d'autres cabinets de conseil pour l'aider à naviguer la crise sanitaire et a ainsi dépensé plus de 11 millions d'Euros depuis mars 2020 (cf. graphique ci-dessous).

  • Egalement dans la presse, on apprend que le président américain, J. Biden, vient d' ordonner aux agences fédérales d'analyser les chaines de d'approvisionnement des biens et denrées vitales, ce qui inclut les produits pharmaceutiques mais aussi les batteries larges (e.g. celles des VE) et les métaux rares.

  • La pandémie a en effet mis a jour la dépendance des Etats-Unis envers les autres pays, et plus particulièrement la Chine, par exemple pour se procurer du matériel médical.

  • Cette requête du président américain intervient à quelques jours du vote attendu sur une nouvelle enveloppe d'aide face à la crise sanitaire; pour un montant d'environ 2 trilliards de dollars.

Lecture:

  • Il faut rappeler que début février 2021, McKinsey acceptait de payer environ 600 millions de dollars aux états américains pour clore les investigations menées sur son rôle dans la promotion de la vente d'opiacés pour le compte de son client. La firme de conseil avait en effet recommandé à son client de se concentrer sur la vente de pilules à fort dosage alors même que le client avait déjà été condamné pour en avoir minorer les risques auprès des médecins et des institutions de santé. McKinsey recommandait également à son client de s'associer avec d'autres producteurs d'opiacés pour faire pression sur la FDA afin d'obtenir des conditions de mise sur le marché favorables. On est donc rassuré, le bien-être des consommateurs est semble-t-il toujours la priorité de McKinsey! Sur un enjeu national aussi sensible que la distribution des vaccins en France, on voit mal l'intérêt d'un état (surendetté) à demander de l'aide à un organisme étranger et aux pratiques frauduleuses...

(Références ici, ici, ici et )

Updated: Feb 25, 2021

  • Le Royaume-Uni vient d'autoriser un test clinique dans lequel 90 jeunes gens en bonne santé (tous entre 18 et 30 ans) seront délibérément infectés par le coronavirus. Cette étude vise à mieux comprendre les mécanismes d'infection du virus afin de contribuer au développent de meilleurs vaccins ou traitements.

  • Les participants seront infectés par la souche du virus de la première vague (et non le récent variant B.1.1.7) et recevront une compensation de $122 par jour sur la durée du test et son suivi (soit environ 1 an).

  • L'étude est financée par le gouvernement à hauteur d'environ 47 millions de dollars et est pilotée par l'Imperial College de Londres, une fondation gérant une chaîne d'hôpitaux à Londres et l'entreprise spécialisée en tests cliniques viraux hVIVO.

  • Dans le même temps, on apprenait que le virus de la grippe avait presque été invisible aux Etats-Unis cette année, avec seulement 165 hospitalisations entre octobre et février, contre environ 400.000 l'an dernier (cf. graphiques ci-dessous).

  • C'est un minimum historique, jamais atteint depuis que le CDC surveille les épidémies de grippe sur le territoire US. La fermeture des écoles confinant les enfants ainsi que les gestes barrière seraient les principaux facteurs explicatifs.

  • Le CDC a cependant mis en garde devant un risque de retour de la grippe en automne et invite la population à se faire vacciner.

Lecture:

  • Voilà que l'on croise de nouveau l'Imperial College de Londres dans cette revue de presse. Cette université, fief du docteur Neil Ferguson connu pour ses projections 'apocalyptiques' ayant amené au confinement du début 2020, s'est également illustrée par sa découverte du très contagieux variant B.1.1.7. Il est a noter que Neil Ferguson fait partie de l'équipe pluridisciplinaire engagée sur l'étude.

  • On remarquera aussi la sérénité de l'équipe médicale qui s'apprête à inoculer le virus à des patients sains et à les rétablir en cas de complications. C'est difficilement réconciliable avec le message médiatique constant sur la dangerosité de la maladie et sur le manque de traitements efficaces… Les futurs candidats à cette étude réussiront-ils à surmonter leurs appréhensions avec la compensation financière offerte qui devrait leur procurer environ 45.000 dollars en un an (soit plus de 20% du SMIC Anglais)?

  • Enfin, le choix d'infecter les sujets de l'étude par un variant en train de disparaître au profit du variant B.1.1.7. est troublant... Tout aussi troublant que de constater la disparition du virus de la grippe entre novembre et février aux Etats-Unis, alors même que cette période correspond à la troisième vague de coronavirus enregistrée dans le pays (cf. graphique ci-dessous)...

(Références ici, ici et ici, et )

Updated: Feb 18, 2021

  • L'OMS vient d'approuver l'utilisation du vaccin AstraZeneca. Ce dernier pourra donc devenir la composante majeure de la première vague de distribution de vaccins menée dans le cadre de l'initiative Covax, avec plus de 300 millions de doses du vaccin AstraZeneca à distribuer à partir de fin février (cf. graphique ci-dessous). Covax est une initiative pilotée par l'OMS et le Gavi et qui a pour mission de fournir un approvisionnement équitable en vaccins aux pays en voie de développement ou sans accords bilatéraux avec les laboratoires.

  • Le vaccin d'AstraZeneca, serait efficace à environ 62% (à comparer aux taux d'efficacité au dessus des 90% pour les vaccins de Pfizer et de Moderna), mais son coût serait moindre et ses conditions de distribution plus aisées. Le vaccin d'AstraZeneca a été autorisé au Royaume-Uni fin décembre 2020.

  • Au même moment, on apprend que le docteur Fauci vient de gagner un prix d'une valeur d'un million de dollars, attribué par le fond philanthrope israélien Dan David, pour son engagement à "défendre la science" tout au long de sa carrière.

Lecture:

  • Il était impératif pour l'OMS de valider l'utilisation du vaccin AstraZeneca, sous peine de devoir reporter ses plans de distribution de vaccins à travers le Covax. D'autant plus qu'il faut prendre le variant B.1.351 d'Afrique du Sud de vitesse puisque le vaccin ne semblerait pas être efficace sur ce variant. L'Afrique du Sud a même déjà suspendu son utilisation du vaccin AstraZeneca la semaine dernière… On notera que la FDA des Etats-Unis n'a pas encore validé l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca. Le laboratoire serait en train de mener une étude complémentaire aux US sur 30.000 patients pour 'corriger' les données qu'il avait soumis à la FDA et espèrerait une validation en avril.

  • Concernant le docteur Fauci, il est assez mystérieux de le voir récompenser par un fond philanthrope et israélien. Mais il rejoint ainsi d'autres personnalités ayant reçu le prix Dan David, comme Klaus Schwab (fondateur du Forum Economique Mondial), Tony Blair ou Al Gore.

(Références ici, ici, ici et ici, et , et )

BlogaBJ