Aux US verrait-on le début de l'inversion de la courbe du chômage?...

  • La semaine dernière, il y a eu 1.5 million de demandeurs d'emploi en plus aux Etats-Unis. Certes un déclin depuis le plus fort de la crise qui avait vu près de 7 millions de nouveaux demandeurs d'emploi à la mi-mars; mais cela reste toujours plus de deux fois la valeur maximale enregistrée pendant la Grande Dépression (avec environ 665,000). Les US comptent désormais environ 20 millions de chômeurs, soit un taux de chômage d'environ 15% (cf. graphiques ci-dessous).

  • Toujours aux US, on apprenait par ailleurs qu'environ un quart des petites entreprises seraient sur le point de mettre la clé sous la porte... Éditeur: cela suggère un taux de défaillance d'entreprises d'environ 25% ce qui placerait les Etats-Unis entre l'Espagne et le Royaume-Unis sur cet indicateur de santé économique (cf. post du 16 juin "Des plans pour les vacances d’été et la rentrée? Oui, une crise sociale carabinée!").

Lecture:

  • Ce niveau de chômage à 15% aux US est historique. Il n'y a que les taux enregistrés lors de la Grande Dépression qui le dépasse. Il y avait alors eu des pics à environ 25%!

  • Tout aussi inquiétant est de constater que le chômage ne semble pas se résorber rapidement... A ce rythme, il faudra des années pour revenir à un niveau 'pré-coronavirus"...

  • Enfin tout ceci est également de mauvais augure pour l'Europe et la France. On rappelle qu'en 2019 les US étaient le principal débouché des exportations Européennes (18%) et que l'Europe avait une balance commerciale positive avec les US à la hauteur de 153 milliards d'euros (voir ici).

é ê ù ô è û î ç â à


(Références ici et ici)