Crise sanitaire et stress à + 66.6%

  • Le stress engendré par la pandémie a conduit à une augmentation des cas de syndrome takotsubo, aussi appelé syndrome des cœurs brisés. Sous l'effet d'un stress intense (et indépendamment de toute infection au coronavirus), une partie du cœur se voit musculairement affaiblie, ce qui perturbe la circulation sanguine.

  • Une étude menée sur deux hôpitaux de la région de Cleveland (USA) montrerait qu'avant la pandémie le nombre de cas observés sur une période de 5 à 8 semaines se situait en moyenne autour de 12, alors que maintenant il est autour de 20.

  • Le syndrome takotsubo peut être traité et les patients se rétablissent généralement en un ou deux mois.

Lecture:

  • On savait que la pandémie était une source de stress énorme, on a maintenant un indicateur qui nous le confirme et nous permet de 'quantifier' ce stress. Et c'est une augmentation du stress de +66.6%, ça ne s'invente pas!

  • Pour finir, notons que le syndrome takotsubo aurait touché environ 12,000 américains en 2007 (voir ici). Avec une petite approximation linéaire, on peut déduire que ce syndrome toucherait environ 2,000 personnes en France en période pré-pandémie. Et en période de pandémie on peut donc s'attendre à une augmentation du nombre de cas en France pour atteindre les 3,300.

(Référence ici)