En France, la crise sanitaire se double d'une crise alimentaire!

  • En augmentation brutale à cause de la crise sanitaire, le nombre de personnes dans la précarité en France devrait franchir les 10 millions cette année. En lien direct, la distribution d’aide alimentaire sur le pays aurait quand à elle déjà crû de 25% (cf. graphique ci-dessous).

  • Cette hausse massive de la pauvreté, avec les risques de famine associés, est enregistrée partout dans le monde. Ainsi le nombre de personnes en situation d’extrême précarité (vivant avec moins de 1,90 dollars par jour) devrait passer de 730 millions en 2019 à 845 millions (+16%) cette année.

Lecture:

  • On avait déjà noté l’appauvrissement des plus pauvres dans le post du 7 octobre dernier ("le coronavirus creuse le fossé social"); et on se rappelle aussi des risques de disette qui affolaient le préfet de Seine-Saint-Denis dès avril (cf. post du 22 avril "des famines de proportions "bibliques"). Toutes ces indications qui nous laissaient subodorer l’avènement d'une triste réalité en France se voient maintenant malheureusement entérinées à l’échelle nationale avec la divulgation de ces statistiques.

  • Si l'on se souvient de l'ampleur du mouvement des gilets jaunes, mouvement populaire 'alimenté' par la mise en pauvreté des protestataires, on ose à peine imaginer la violence latente potentiellement redoublée de la version 2020... Pas étonnant que la population soit mise en quarantaine ou sous couvre-feu. Il faut bien reconnaître qu'il n'est pas encore temps de laisser la vindicative populaire sortir de sa boîte: l’élection présidentielle américaine doit d'abord restaurer l’hégémonie de l’idéologie libérale à l’américaine et le Davos 2020 doit peaufiner les plans de basculement vers la nouvelle société 2.0.

(Références ici et ici)