Et la Hongrie ouvra la marche...

(Lien de référence ici) Points principaux:

  • Lundi la Hongrie a passé une loi accordant des pouvoirs accrus au premier ministre Viktor Orban pour lutter contre le coronavirus. L'état d'urgence lié à la crise sanitaire est ainsi reconduit pour une période illimitée, pendant laquelle le parlement hongrois est suspendu, et des peines de prison pour 'désinformation' contre les actions du gouvernement sont introduites...

  • Des membres du parlements Européen (dont la députée européenne française Gwendoline Delbos-Corfield du Parti Vert Européen) ont exprimé leur inquiétude et demandé à la Commission Européenne d’étudier la question.

Lecture:

  • Les 'pleins pouvoirs' ne sont pas nécessaires pour gérer l'aspect médical d'une crise sanitaire. Aussi puissant qu'il puisse être, un gouvernement ne peut pas corriger sa politique en matière de santé publique (formation des médecins, nombres d’hôpitaux etc.) dans l'instant!

  • Mais ces pouvoirs sont généralement nécessaires pour imposer des décisions unilatérales (i.e. des décision d'attribution des ressources à certains groupes, certaines minorités aux dépends de l’intérêt général) et pour maintenir l'ordre public. La Hongrie ne serait-elle pas en train de se préparer au désordre public qui ne manquera pas de se manifester lorsque les effets de la crise sanitaire s'estompant, ceux de la crise économique sous-jacente ressurgiront décuplés?