Il faudra garder les masques!

  • Certains docteurs et experts des questions sanitaires pensent que le masque et les gestes barrières (comme éviter de serrer les mains) pourraient devenir la nouvelle norme sociale américaine même après la pandémie.

  • Un tel basculement des habitudes pourrait être le bienvenu pour une partie de la population qui doit sans cesse se protéger des infections: ceux qui souffrent de maladie auto-immune ou ont un système immunitaire affaibli. Couplé avec des lunettes, le masque pourrait aussi atténuer les différences de faciès et réduire les discriminations.

  • Les sociétés d'Asie de l'Est ont déjà adopté le port coutumier du masque à la suite de la pandémie de SARS en 2003.

Lecture:

  • A première vue, on pourrait penser à une idée simplement un peu saugrenue. Mais la mise en avant presque anodine de cet article dans un média américain à grande diffusion, et la diversité des sources et exemples cités pour soutenir cette idée éveille quelques soupçons.

  • Tout d'abord la crédibilité médicale est signalée par l'ancien directeur du CDC, ce qui est assez troublant puisque ce dernier a été très proche des fonds d'investissement philanthropiques de Bloomberg et de Gates, au point de se voir confier 225 millions de dollars en 2017 pour préparer le monde contre les risques d’épidémie (!). Non seulement sa préparation n'a visiblement pas servi beaucoup pour endiguer la diffusion du coronavirus deux ans plus tard, mais sa réputation personnelle s'est également vu écornée en 2019 lors d'un scandale d'abus sexuel, où il a plaidé coupable sans doute pour éviter un passage en prison (lire ici et ).

  • Mais d'autres communautés partagent aussi leur point de vue dans l'article et se posent en victimes potentielles d'un retour à la société pré-coronavirus. Ce sont les personnes souffrant d'une maladie auto-immune, ou celles souffrant de discriminations... Voilà qui devrait permettre de facilement jeter l'opprobre sur tout opposant à cette idée.

  • Espérons seulement que cette idée ne se développe pas en projet de mise sous masque de la société dans son entier "ad vitam aeternam". Qui pourrait en effet vouloir vivre dans une société, ou parmi un peuple sans visage? (si ce n'est peut-être nos élites mondialistes?)

(Référence ici)