Il y a 1 an on aurait pu s'en sortir pour quelques milliards, maintenant c'est plusieurs trilliards!

  • Selon l'OMS, le monde vient de connaître un record d'infections au coronavirus sur 24h avec 307,000 nouveaux cas recensés dimanche dernier.

  • De manière concomitante, l'OMS, en coopération avec la Banque Mondiale, vient de publier un rapport caractérisant a posteriori le niveau d'anticipation et de préparation de la communauté internationale face à une crise sanitaire mondiale (en l’occurrence celle du coronavirus). La conclusion est simple: "le niveau de préparation du politique et le niveau d'investissements en amont ont été insuffisants". Là où 'quelques milliards' de dollars auraient pu suffire pour endiguer la diffusion du coronavirus avec des investissements en amont de la pandémie, il faudra maintenant des trilliards de dollars pour compenser l'impact économique encaissé.

  • L'OMS cite en particulier l'impact de la crise sanitaire sur la dégradation de la situation économique des plus pauvres (cf. graphiques ci-dessous).

Lecture:

  • Pas d'excuses pour ne pas avoir été prêt: Bill Gates nous avait prévenus du risque de pandémie dès son passage au Davos de 2017! Mais il faut dire qu'alors le message était plus axé sur le lancement du CEPI et donc la fabrication rapide de vaccins (qui ne trouvent d'utilité que si le virus se propage).

  • A l'occasion du rapport de l'OMS, on se rappelle qu'en juin dernier le parquet de Paris ouvrait une enquête préliminaire sur la gestion critiquée de la crise (cf. post du 9 juin). On peut donc s'attendre à des conclusions similaires de la part du parquet de Paris, avec une mise en avant d'un manque d’investissements et d'anticipation politique, mais sans bien sûr pointer du doigt aucune responsabilité politique ou administrative particulière. En effet, telle avait été l'orientation de l’enquête annoncée d’entrée de jeu par le procureur en charge: l’enquête "n’est pas là pour définir des responsabilités politiques ou administratives"...

(Références ici et )