L'Angleterre rejoint la France et l'Allemagne dans son endettement au covid-19

Points principaux:

  • La banque d'Angleterre va augmenter ses achats d'emprunt d’état de 125 milliards de dollars, et devrait ainsi détenir pour près d'un trilliard de dollars d'emprunt d’état anglais en fin d’année (cf. graphique ci-dessous).

  • L'achat de ces emprunts d'état devrait aider les finances du gouvernement anglais alors que celui-ci met en place des mesures coûteuses pour combattre les effets économiques du coronavirus (ed. du confinement).

  • Le PIB anglais était annoncé en recul de plus de 20% en avril et l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) prévoit même une contraction de plus de 11% sur l’année... En mai l'Angleterre comptait près de 3 millions de demandeurs d'emploi, plus du double comparé à mars (1.24 millions), soit un le taux de chômage à plus de 8%, un record pour l’île.

Lecture:

  • Mettons en perspective ce nouveau plan d'aide, en % de PIB et comparé aux plans d'aide des autres nations (cf. graphique ci-dessous). On voit qu'avec le plan annoncé le niveau d'endettement sur le PIB de l'Angleterre pour cause de pandémie vient se placer entre celui de la France et de l'Allemagne. Sur le plan mondial on voit donc se dégager des états économes dans leur lutte contre le virus (Chine, Corée) et d'autres qui le sont beaucoup moins (Europe et les Etats-Unis). Le Japon est un cas un peu à part, car il n'avait pas attendu le coronavirus pour s'endetter massivement sur tout un tas d'autres dossiers.

  • Notons pour finir que des aides économiques massives ont tendance à créer une situation de dépendance (des marchés, les banques etc.) et que sans un assainissement des fondamentaux de l’économie il devient très dangereux de lever ces aides. En Europe et aux Etats-Unis on peut donc s'attendre à aller de plan de sauvetage en plan de sauvetage jusqu'à ce que les 1% finissent par imposer un changement de règles majeur du jeu économique comme par exemple ce qu'ils avaient fait en 1933 en organisant le braquage de l'or des américains par la 'Fed.'... (cf. post du 31 mai "2 Trilliards ne suffisaient pas..." et post du 16 juin "Des plans pour les vacances d’été et la rentrée? Oui, une crise sociale carabinée!").

(Références ici, ici et là)