La fin des 'fêtes sauvages' à Los Angeles

  • Le maire de Los Angeles vient de renforcer les mesures répressives visant à empêcher la tenue de larges fêtes. Depuis fin mars et la mise en place du confinement, ces rassemblements sont en effet interdits et les bars et boîtes de nuit ont été fermés. Cependant, des fêtes 'sauvages' dans des maisons souvent louées sur du court terme se sont multipliées.

  • Afin de réduire la propagation du virus, le maire pourra désormais couper l’accès aux services d'eau et d’électricité des maisons abritant ces fêtes.

Lecture:

  • Il est intéressant de rappeler que le maire de Los Angeles, démocrate, a également fait des déclarations en faveur d'une réduction du budget de la police (à hauteur d'environ 8% soit 150 millions de dollars). Rien d’étonnant donc de le voir recourir à des méthodes plus 'originales' et plus 'économiques' que l'envoi de policiers sur place pour maintenir l'ordre. Espérons seulement que son approche reste cantonnée au cas des fêtes 'sauvages' sur Los Angeles. Il serait en effet dangereux de voir des responsables politiques mettre en place de nouvelles sanctions similaires. Après tout, on imagine bien une suite logique: exclusion de l’école pour les élèves qui ne se lavent pas bien les mains, interdiction de l’accès aux soins pour ceux qui ne portent pas le masque...

  • On notera également l'audace du maire qui a longtemps soutenu les récents mouvements contestataires et leur manifestations dans sa ville (sans y voir aucun risque infectieux - lire ici) venir expliquer à la population la dangerosité des larges rassemblements...

La déclaration du maire de Los Angeles

(Autres références ici et )