La prochaine crise financière pour bientôt...

  • Un sondage réalisé auprès de 162 entreprises internationales nous apprend que 20% d'entre elles craignent une crise financière dans les 2 ans à venir.

  • D'avis d'experts, il est difficile d’évaluer l'ampleur de l'impact que la crise du Covid-19 aura sur le monde financier parce que 1) la crise n'est pas encore terminée et 2) de nombreux remboursements de prêts ont été différés. Mais chose certaine, les défauts de paiements à venir ébranleront des banques qui étaient déjà très fragilisées en entrée de crise (avec des effets de levier considérables).

  • De manière concomitante, de récentes données sont venues décrire les mécanismes de la crise aux US (cf. graphiques ci-dessous). Les classes aisées sont de retour au travail, mais ont moins d'occasions de dépenser. Le flux monétaire vers les classes les plus modestes est donc réduit, et ce sont donc elles qui souffrent le plus du chômage.

Lecture:

  • Beaucoup d'optimisme: la crise financière ne se fera pas attendre 2 ans. Avec l’arrêt des subventions d'Etat et la reprise des frais de loyers pour la majorité des américains dans les dernières semaines, il est fort à parier que les défauts de paiement se font déjà sentir dans le monde des banques. La question est plus de savoir si la situation financière est tenable jusqu'aux présidentielles américaines de novembre 2020 ou pas. Et une fois la crise déclenchée aux US, elle se répandra dans le monde entier...

  • Mais fort de l’expérience de la crise majeure engendrée par des défauts de payements en 2008, on peut essayer d'imaginer la forme que prendra la prochaine crise financière. En effet, dans un premier temps les mêmes contre-mesures devraient rapidement se remettre en place avec des consolidations du secteur financier (qui sont souvent des banqueroutes déguisées), et un soutien marqué des gouvernements et des banques centrales au système bancaire (via des prêts et des politiques monétaires 'non conventionnelles'). Mais l'on peut douter que ces vieilles recettes de 2008 soient suffisantes pour juguler la crise de 2020-2021 et dans un deuxième temps des mesures plus dures pourraient être appliquées (à la manière Chypriote).

  • En attendant, l'appauvrissement des plus pauvres sur fond de lutte des classes version 2.0 continue...


(Références ici et )