Le chômage sera de longue durée aux US, et l'aide économique va aux banquiers!...

  • D’après les derniers chiffres du chômage aux Etats-Unis, en septembre, 13 millions d’américains étaient toujours sans emplois. Plus grave, pour 4 millions d'entre eux c’était sans garantie de retour chez leur employeur d'avant crise sanitaire alors que les économistes voulaient jusqu'ici croire à une majorité de cas de chômage temporaire. Mais les récentes données révèlent que la proportion des chômeurs 'permanents' est en fait en augmentation (cf. graphique ci-dessous).

  • En 2019, avant la pandémie, le chômage touchait environ 7 millions d’américains [éditeur: pour une population active d'environ 157 millions].

  • Dans un autre registre, on a appris qu'environ 100 employés de la banque américaine Wells Fargo ont été licenciés pour avoir détourné à leur profit une aide de l'état américain destinée à ceux souffrant économiquement de la situation de crise sanitaire.

  • Les journalistes ont estimé que depuis la mise en place de ce programme d'aide 250 millions de dollars auraient été attribués à des personnes ne remplissant pas les critères et que 45 millions de dollars auraient même été payés en 'double'.

Lecture:

  • Les chiffres viennent donc nous le confirmer, mais nous en étions déjà persuadés, la situation du chômage aux Etats-Unis (et il en va de même en France) va perdurer dans l'avenir proche. Et il faudra plusieurs mois (peut-être des années?) pour résorber les dégâts du confinement.

  • Quant à la fraude des employés de Wells Fargo, elle n'est pas sans rappeler celle qui avait été rapportée en septembre et concernait aussi des détournements du même programme d'aide mais à la JPMorgane cette fois. D’après l’enquête interne de la banque, 500 employés avaient été mis en question et 5 auraient effectivement détourner des fonds; tandis que les autres auraient simplement utiliser les fonds pour sauver leurs entreprises parallèles, qu'ils gèrent hors de leur emploi à la JPMorgane. Atterrant! D'abord que cette aide d’état profitent aux banquiers, mais en plus que pour 99% d'entre eux il leur soit trouvé une excuse... Il serait intéressant de voir combien d'entreprises non fictives étaient vraiment gérées par ces employés...

(Références ici, ici et )