Le coronavirus facilite l’accès aux produits financiers toxiques

  • Des millions d’américains se sont lancés dans la transaction de produits financiers (actions, produits dérivés etc.) pendant la pandémie. Ils espèrent ainsi réaliser des gains financiers avec la reprise de l’économie, et se distraient avec des applications mobiles ludiques qui leur permettent d'acheter et de vendre des produits financiers facilement et sans commission.

  • Durant le premier trimestre de 2020, 3 millions de nouveaux comptes ont ainsi été crées sur la plateforme 'Robinhood' qui offre des services de transactions financières.

  • Cependant, la vente de produits financiers qui peuvent être très complexes à de jeunes utilisateurs sans expérience ni formation peut se révéler dangereuse. Le mois dernier un américain de 20 ans se suicidait après avoir vu une de ses transactions entraîner une perte colossale.

Lecture:

  • Voilà que la crise du coronavirus démocratise en quelque sorte le commerce des produits financiers. Très ironiquement ce virus aura donc fermé la porte de nos maisons avec la mise en quarantaine, mais ouvert en grand celle de la finance...

  • N'importe qui peut maintenant acheter des produits dérivés toxiques! Et mettre en péril la stabilité du système financier... Rappelons que les produits dérivés ont maintes fois été pointés du doigt comme une des causes de la crise financière de 2008...

  • Notons aussi pour finir le nom de la plateforme 'Robinhood': Robin des bois. Avec la double lecture qui sied si bien à l'air du temps, on peut se demander s'il ne s'agit pas de voler aux pauvres pour enrichir les riches...

(Références ici et )