Le Japon en état d'urgence. Et les jeux olympiques alors?...

  • Le jeudi 7 janvier dernier, le Japon a déclaré l'état d'urgence sur Tokyo et les préfectures voisines après un nouveau record du nombre de cas confirmés, entre 7.000 et 8.000 nouveaux cas journaliers sur le pays (cf. graphiques ci-dessous). Les régions de l'ouest du pays, avec les villes d'Osaka et de Kyoto devraient aussi passer en état d'urgence d'ici la fin de semaine.

  • Pendant cette période d'état d'urgence qui devrait durer un mois, les bars et restaurants devront respecter un couvre feu à 20 heures pour combattre la propagation du virus. Les écoles restent néanmoins ouvertes.

  • Ces dernières mesures sanitaires interviennent alors que l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses du Japon a confirmé l'arrivée sur le sol japonais de 4 voyageurs en provenance du Brésil infectés par une nouvelle variante du coronavirus (2 des voyageurs étaient asymptomatiques).

  • Cette variante est différente de celle de Londres et de celle d'Afrique du Sud et peu d'information est disponible quant à son caractère infectieux ou pathologique.

  • Dans ce climat, d'après un récent sondage, la majorité des japonais (80%) estime que les jeux olympiques de Tokyo, dont l'ouverture est toujours programmée pour le 23 juillet prochain, devraient être une fois de plus repoussés ou même annulés.

  • Le Japon estime avoir déjà dépensé 15.4 milliards de dollars sur la préparation des jeux, bien que des audits chiffrent la note aux alentours de 25 milliards, dont 6.7 milliards financés par l'argent public.

Lecture:

  • Pour ne pas tomber dans le catastrophisme, rappelons que la France connait environ 20.000 nouveaux cas confirmés Covid-19 par jour, soit plus de 2 fois le chiffre japonais pour une population environ moitié moindre (ce qui donnerait un taux d'infection 4 fois plus fort en France). Les récentes mesures sanitaires et la déclaration de l'état d'urgence au Japon s'expliquent donc surtout dans le contexte de la crise Covid-19 au pays du soleil levant. La nation pensait en effet avoir jugulé la propagation du virus en mai/juin puis avoir contenu la seconde vague en septembre/octobre. Mais l'ampleur de la troisième vague est maintenant plus de 4 fois plus élevée que celle de la deuxième vague; ce qui aura donc décidé les autorités à prendre des mesures très coercitives.

  • Notons pour terminer le risque de voir les jeux olympiques de Tokyo reportés ou annulés. On se rappelle que la dernière fois c'était en 1940, avec l'annulation des jeux olympiques de Tokyo (déjà) en raison du début de la seconde guerre mondiale. Les jeux olympiques n'auront finalement lieu au Japon qu'en 1964... Y aurait-il un mauvais sort planant autour de l'organisation de l'évènement sportif dans la ville?

(Références ici, ici et )