Le PIB indien chute de 23.9%!

  • L'Inde, la 5ème économie mondiale, vient d'enregistrer la plus grosse chute de PIB de son histoire moderne: -23.9% sur le 2ème trimestre de 2020 en comparaison du 2ème trimestre de 2019. A part le secteur de l'agriculture, tous les autres secteurs ont connu une contraction significative: -50.3% pour la construction, -39.3% pour l'industrie de fabrication et -47.0% pour les services et le transport.

  • Cette chute du PIB s'explique par les mesures de confinement mises en place pour endiguer la propagation du coronavirus. Et malgré un assouplissement récent de ces mesures de confinement, les indicateurs économiques de production restent en berne, ce qui pourrait indiquer une lente reprise de l’économie indienne.

Lecture:

  • On rappelle que l'Inde est le troisième pays le plus touché par le coronavirus avec environ 64,500 décès enregistrés depuis le début de la crise. Elle est seulement devancée par le Brésil (environ 121,400 décès) et les Etats-Unis (183,500 décès). La France est quant à elle 7ème à ce classement macabre avec 30,600 décès.

  • On rappelle également que les Etats-Unis, première puissance économique mondiale, avaient vu une contraction d'environ 32% du PIB au second trimestre de 2020 (voir ici). La France, elle, semblait s'en sortir un peu mieux avec une contraction de 'seulement' 14% au second trimestre de 2020 (voir ici). Mais avec l'Inde maintenant, on comprend bien que la récession est de portée globale.

  • On peut aussi essayer de déterminer l'impact minimum sur le PIB annuel du résultat des deux premiers trimestres de 2020 pour l'Inde. Imaginons en effet, cas miraculeux, la restauration de l’activité économique de l'Inde sur la fin de l’année, c'est-à-dire une croissance nulle comparée à 2019 sur le trimestre 3 (T3) et le trimestre 4 (T4). Les résultats de croissance trimestrielles seraient donc -3% T1, -24% T2, 0% T3 et 0% T4. Cela donnerait -7% sur l’année, au mieux! Et c'est une situation similaire pour les autres économies citées ci-dessus: la reprise sera lente et difficile...

(Références ici, ici et )