Le Royaume-Uni ouvre la marche de la grande vaccination des pays occidentaux

  • Ce mercredi, les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont approuvé le vaccin contre le Covid-19 du laboratoire Pfizer, dont l'usage devrait débuter sur les populations à risque dès la semaine prochaine.

  • Cette décision vient après le passage en revue des données issues des derniers tests cliniques du produit effectués sur plus de 43.000 volontaires et fait du Royaume-Uni le premier pays occidental à autoriser un vaccin contre le Covid-19.

  • Le lendemain, le responsable de l’opération gouvernementale américaine pour un développement accéléré d'un vaccin contre le coronavirus (Operation Warp Speed) déclarait que 20 millions d’américains seraient vaccinés en décembre, puis 30 millions en janvier et 50 millions en février. D'ici fin février la population à risque aux Etats-Unis (personnel médical, personnes âgées etc.), estimée à 100 millions d’âmes, se retrouverait ainsi protégée.

  • Aucun vaccin n'a encore été approuvé aux Etats-Unis, mais le gouvernement table sur le succès des vaccins de Moderna et de Pfizer, se dit prêt à entamer une distribution massive dans les 2 jours suivant l'obtention de l'autorisation. Chaque état devrait recevoir un nombre de doses proportionnel à sa population dans le pays et les gouvernements des états seront en charge de prioriser la distribution de ces doses.

Lecture:

  • La machine est donc lancée! La distribution se met en place au Royaume-Uni et l'on voit que tout est prêt aux Etats-Unis. Dans ces conditions, il devient donc assez improbable que les Etats-Unis refusent l'autorisation prochaine d'un vaccin... Ce n'est plus qu'une question de temps avant que l'Union Européenne n'autorise elle aussi les vaccins contre le coronavirus. Il est cependant inquiétant de constater que les vaccins en tête de liste pour une autorisation sanitaire (Pfizer ou Moderna) sont les plus innovants du lot et donc ceux qui sont potentiellement les plus risqués en termes d'effets secondaires (cf. tableau ci-dessous).

  • On rappelle ci-dessous les commandes en vaccin des pays

  • Royaume-Uni: 40 millions de doses Pfizer/BioNTech

  • Union Européenne: 200 millions de doses Pfizer/BioNTech avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires et 80 millions de doses Moderna

  • Etats-Unis: 100 millions de doses Pfizer/BioNTech et 100 millions de doses Moderna avec une option pour 400 millions de doses supplémentaires

(Références ici, ici et )