Les gouvernements à la chasse aux données personnelles - merci coronavirus (suite)

Points principaux:

  • Apple et Google vont collaborer pour développer une application de traçage des contacts entre les personnes (i.e. entre les appareils) afin de contrôler la propagation du coronavirus

  • Un utilisateur testé positif pourra en informer l'application et une fois la validité de son test confirmée par un organisme de santé, l'application informera les utilisateurs qui ont été en contact avec celui testé positif qu'ils ont été exposés au coronavirus

  • Apple et Google garantissent la sécurité et l’anonymat des données

  • Dans un premier temps (vers la mi-Mai) une application spécifique devrait être offerte, mais dans les mois qui suivront la solution devrait être déployée via la mise-à-jour automatique des systèmes Android et iOS.

Lecture:

  • Les GAFA n'auront pas tardé à lancer le développement de la solution de traçage (cf. précédent post "Les gouvernements à la chasse aux données personnelles - merci coronavirus" du 21 Mars). Mais si l'on peut comprendre un lancement prévu pour la mi-Mai, on ne comprend que plus difficilement la nécessité d'inclure la fonction dans tous les systèmes d'exploitation de manière automatique (donc à l'insu de l'utilisateur) et plusieurs mois après (donc potentiellement après le dé-confinement)...

  • Et s'il est vrai que cette solution pourrait sauver des vies, en offrant la possibilité de tracer la propagation de virus nocifs, n'offrira-t-elle pas aussi possibilité de tracer la propagation "d’idées nocives"?... Quand je vous parlais de re-soviétisation...

(Référence ici)