Les médicaments et vaccins testés, oui, mais pas sur la population à risque...

  • Les américains de plus de 65 ans ont été exclus de la moitié de tout les tests de médicaments depuis octobre (incluant ceux pour lutter contre le coronavirus) et de tout les tests de vaccins (incluant donc tous ceux contre le coronavirus).

  • C'est cependant la population âgée qui a le plus haut taux de mortalité lié au covid-19, puisque 80% des décès sont des patients de plus de 65 ans aux Etats-Unis (cf. graphique ci-dessous).

  • Les personnes âgés peuvent présenter des risques de complications lors des tests de médicaments ou de vaccins, ce qui pourrait en partie expliquer leur sous-représentation lors de la sélection des patients pour ces tests.

Lecture:

  • On est tout d'abord surpris de voir que le phénomène d'exclusion des personnes âgées des tests semble avoir commencé en octobre 2019, alors que le coronavirus n'est devenu un sujet d’actualité que vers décembre. On reconnait cependant qu'il faudrait comparer les chiffres d'octobre 2019 - juin 2020 (ceux de l'article) à ceux d'une période 'normale' de durée équivalente pour établir de façon certaine un changement dans la sélection des patients 'test' aux Etats-Unis.

  • Mais il est de toute façon très étonnant de constater que la population qui sera la première 'cible' des médicaments et vaccins anti-coronavirus est précisément celle qui aura été exclue des tests médicaux sur ces mêmes médicaments et vaccins. Si l'on voulait préparer un désastre sanitaire de plus on ne s'y prendrait pas autrement...

(Références ici et )