Pas de barrière d’espèce ni de média pour le coronavirus

Points principaux:

  • Le crise sanitaire a forcé des centaines de millions d’américains au télé-travail, et ce, dans des conditions qui favoriseraient les attaques de hackers.

  • En effet, alors qu'en temps normal les entreprises ou organismes d’état offrent des options de télé-travail pour certains de leurs employés et sous certaines conditions de sécurité renforcées (e.g. clé USB d'identification), la nécessité de mettre en place de telles options à grande échelle et en quelques jours juste avant l’arrivée du coronavirus s'est accompagnée d'un relâchement dans la mise en place des mesures de protection informatique adéquates...

  • Une attaque informatique d'envergure exploitant le peu de protection informatique des employés télé-travaillant est maintenant probable dans les semaines / mois à venir...

Lecture:

  • Apres avoir apporté désolation dans le monde médical et économique, voilà que le coronavirus va maintenant aussi s'attaquer au monde digital! Et il n'y a aucune raison de penser que le cas de la France soit différent et qu'elle puisse être épargnée de toute attaque de hackers...

  • Essayons maintenant de deviner quelles seront les caractéristiques de ces attaques à venir.

  1. Les cibles principales? Sûrement les organismes d’état, les entreprises du complexe militaro-industriel et du monde financier (banques en tête).

  2. Ceux qui seront accusés (à tord ou à raison) de ces d'attaques? La Chine, la Russie, l'Iran et peut-être même la Corée du Nord.

  3. Les conséquences de ces attaques? Accroissement des tensions au niveau international (avec augmentation potentielle du budget militaire) pour les attaques sur les organismes d’état et le complexe militaro-industriel; blocage momentanée ou prolongé de l’accès aux comptes par les clients des banques pour les attaques sur les instituts financiers.

  • De Charybde en Scylla...

(Référence ici)