Peut-être pas de vaccination obligatoire aux US, mais les enfants n'y couperont pas...

  • L'expert immunologue de la maison blanche, le docteur Fauci, s'est dit "perturbé" par l'annonce du vaccin russe. Pour lui, ce n'est qu'un "produit" dont la Russie est "prête à prendre le risque d'une distribution sans en connaître ni l’efficacité ni le risque sanitaire".

  • Il a cependant maintenu qu'un vaccin (éditeur: sûrement non-russe donc) sera disponible pour fin 2020 voire début 2021, et a précisé qu'il ne serait probablement pas obligatoire pour tout les américains mais pourrait l’être pour certaines catégories de la population (e.g. les enfants).

  • Le gouvernement américain a déjà passé commande pour plusieurs centaines de millions de doses de vaccin auprès des 6 compagnies qu'il supporte dans la course au vaccin.

Lecture:

  • On attendait une déclaration de la part du docteur Fauci, la boussole des autorités américaines en matière de politique sanitaire autour du coronavirus. Et évidemment, on constate le rejet d'une alternative russe à l'effort national américain. C’était juste une formalité, mais c'est maintenant officiel, le Sputnik-V n'a pas sa place aux US.

  • On est cependant plus surpris lorsqu'il annonce que le vaccin à venir ne sera pas obligatoire aux US. Cela paraît en effet revenir sur une position plus ferme qu'il affichait début juillet (voir post du 2 juillet). Serait-ce une concession aux anti-vaccins, nombreux et influents aux Etats-Unis? Après tout, la majorité des doses est déjà commandée et sera payée par le gouvernement, alors maintenant que le transfert d'argent est assuré, le transfert d'une immunité par le vaccin ne devient-il pas secondaire? On notera tout de même qu'en contre partie de sa concession il semble se garantir le droit d'une vaccination obligatoire sur les enfants en milieu scolaire. Espérons qu'il faille un peu plus qu'un marchandage politique pour décider les américains à laisser leurs enfants se faire vacciner...

(Références ici et )