Plus de contraintes sanitaires aux US et l’avènement d'une nouvelle économie

  • Le conseiller en maladies infectieuses du président américain nouvellement élu, considère que le reconfirment des Etats-Unis pour une durée de 4 à 6 semaines pourrait aider le pays à lutter contre la propagation du virus. Le nombre d’américains testés positifs vient en effet de battre des records avec plus de 100,000 cas journaliers sur les derniers jours (cf. graphiques ci-dessous).

  • Sûrement en réponse à cet appel, de nombreux états et villes ont commencé à renforcer leurs mesures sanitaires. Le Minnesota a restreint les rassemblements à moins de 10 personnes (même en extérieur), New York a imposé un couvre-feu sur ses bars, restaurants et centres de sports à 10 heures du soir et Chicago encourage ses habitants à rester chez eux...

  • Dans le même moment, le président de la réserve fédérale des Etats-Unis (la FED), déclarait que l'on ne reviendrait sûrement jamais à l’économie telle qu'on la connaissait avant la crise sanitaire. Une 'nouvelle' économie serait en train d’émerger, accentuant des courants transformateurs jusque là sous-jacents comme le télétravail, l'augmentation de l'automatisation des tâches et l'utilisation massif des technologies.

  • Selon lui toujours, le gouvernement et la banque centrale devrait injecter plus d'aide (éditeur: c'est-à-dire de fonds) dans l’économie.

Lecture:

  • Il n'aura pas fallu longtemps après l’élection du nouveau président démocrate pour qu'un vent de reconfinement se lève sur les Etats-Unis. Il est vrai qu'il aurait été anormal de n'avoir que l'Europe reconfinée.

  • Notons aussi le commentaire (prémonitoire?) du président de la FED. La bascule vers une 'nouvelle' économie a été réalisée, et le retour n'est semble-t-il pas une option... Mais un changement de modèle économique s'accompagne généralement de changements dans le modèle social (ne voit-on pas par exemple la mise au point d'un nouveau système éducatif, plus à distance?) et politique. Des changements qui généralement ne se déroulent pas sans 'friction'... N'y aurait-il pas là une motivation supplémentaire pour nos dirigeants à restreindre (contrôler) leur population?

(Références ici, ici et )