Qui parlait d'une crise 'passagère' en nous disant que ça ira mieux en 2021 au fait?...

Points principaux:

  • Le nombre d’américains au chômage a encore grimpé de 5.25 millions la semaine dernière. Cela fait maintenant 22 millions de demandeurs d'emploi en plus sur le dernier mois, et un taux de chômage record à environ 13% (un taux seulement dépassé dans les années 30 lors de la 'Grande Dépression'). Les économistes se demandent dans quelle mesure ce taux de chômage pourrait perdurer ou au contraire se résorber rapidement...

  • Du côté de la France, on apprend qu'EDF a revu à la baisse sa prévision de production nucléaire. Ce sera 20% de moins que prévu en 2020 et un retour au niveau de anticipé de 2020 en 2021.

Lecture:

  • Il n'aura pas fallu longtemps pour que d'autres chiffres viennent mettre à mal la vision du FMI d'une récession 'douce' et 'passagère' (cf. post d'hier "Allez, ça ira mieux en 2021... (dixit FMI)").

  1. Aux US, 13% de chômage c'est proche du scénario pessimiste de Jamie Dimon (cf. précédent post "De retour dans les années 30...") qui allait de pair avec un PIB US à -30% en 2020 (contre -6% pour le FMI).

  2. Et pour la France, on voit le premier énergéticien planifiant une baisse d’activité de 20% en 2020 (contre -7% pour le FMI) et sans rebond excédentaire d’activité en 2021 (là où le FMI s'attend à un fort rebond)!

  • Au final, il n'y a malheureusement que peut (en fait pas) d’éléments poussant à croire en la trajectoire optimiste annoncée par le FMI qui est apparemment adepte de la Méthode Coué...

(Références ici et là)