Réponse du berger à la bergère: 94.5%

  • Moderna a annoncé que son vaccin contre le coronavirus est efficace à 94.5% ce qui le place à un niveau comparable au vaccin de Pfizer qui avait été présenté début novembre comme efficace à 90%.

  • Moderna et Pfizer devraient soumettre prochainement leur dossier pour une validation par les autorités sanitaires US. Les premiers vaccins, environ 20 millions de doses destinées en priorité aux professions fortement exposées (e.g. les urgentistes) devraient être disponibles dès décembre. Le vaccin grand public ne devrait quant à lui arriver que dans les mois suivants.

  • Moderna a un contrat avec le gouvernement américain pour 100 millions de doses (et 400 supplémentaires en option) pour un prix de 15.25 dollars la dose. Éditeur: le prix effectif est de 17.16 dollars la dose si l'on considère les 955 millions de dollars investis par le gouvernement américain dans le laboratoire en amont du développement du vaccin (cf. post du 18 août). D’après le laboratoire, pour les gouvernements d'autres pays, le prix serait entre 32 et 37 dollars la dose... Le cours de l'action du laboratoire a grimpé suite à l'annonce de l’efficacité du vaccin (cf. graphique ci-dessous).

Lecture:

  • Notons d'abord un certain effet d’enchères dans les déclarations d’efficacité des vaccins. Au 90% de Pfizer avaient rapidement suivi les 92% du Sputnik-V et maintenant les 94.5% (apprécions la précision!) de Moderna... On croit reconnaître les vieilles publicités pour les rasoirs qui ont d'abord vendu les 2 lames puis les 3 et les 4. C’était à celui qui aurait le plus de lames...

  • Avec les informations disponibles dans la presse, essayons d'estimer les profits potentiels de Moderna. Pour ce faire, adoptons les hypothèses ci-dessous:

  1. On peut penser que les 955 millions de dollars du gouvernement américain sont venus couvrir les dépenses R&D fixes.

  2. Mettons les coûts de production (doses, emballage etc.) à 5$ la dose et les coûts de distribution également à 5$ la dose. Négligeons les frais marketing, la presse s'en chargeant gratuitement à chaque déclaration du laboratoire...

  3. Rien que sur le contrat avec les US à 15.25$ dollars la dose pour 500 millions de doses, on trouve donc une marge de 2,625 milliards de dollars (5.25x500 millions) auquel il faut retrancher les coûts salariaux des chercheurs et du management et les coûts de la mise en place d'usines de production (machinerie, location ou achats des locaux etc.).

  4. Pour les coûts salariaux, avec environ 1.000 employés depuis environ 1 an, ces derniers devraient être de l'ordre de 150 millions de dollars.

  5. Il resterait donc un peu plus de 2,5 milliards de dollars pour la mise en place d'usines de production, ce qui peut être un bon ordre de grandeur.

  • Moderna serait donc plus ou moins à profit nul sur le contrat américain, mais pourrait envisager de forts bénéfices sur ses contrats avec les gouvernements étrangers. Si l'on garde l’hypothèse des coûts de production à 5$ la dose et qu'on augmente les coûts de distribution même par deux, à 10$ la dose on voit un bénéfice de 20$ la dose (puisque le prix affiché est d'environ 35$ la dose). Rappelons que Moderna est en discussion avec l'Union Européenne pour 80 millions de doses et le Japon pour 40 millions, et l'on voit que le bénéfice net dont il est question est aux alentours de 2.4 milliards de dollars (20x120millions)! On comprend mieux l’effervescence autour de l'action du laboratoire...

(Références ici et )