Un labo US reçoit 1.6 milliard de la part de la maison blanche et voit son action grimper en flèche

  • Le gouvernement américain vient d'accorder 1.6 milliard de dollars au laboratoire Novavax pour couvrir la période de tests et de production d'un potentiel vaccin anti-coronavirus. 100 millions de doses pourraient ainsi être produites et distribuées d'ici janvier.

  • Dans sa quête d'un vaccin, le gouvernement américain a aussi investit dans d'autres laboratoires: 456 millions sur le produit de Johnson & Johnson en mars, 486 millions sur celui de Moderna en avril et 1.2 milliard sur celui d'AstraZeneca an mai. Mais la nouvelle d'un financement de Novavax est une surprise car le laboratoire n'avait semble-t-il pas été retenu par la maison blanche sur sa liste des laboratoires prioritaires.

  • Le potentiel vaccin de Novavax contient des protéines de l'enveloppe du virus et est le fruit d'une technique développée par le laboratoire, mais jamais commercialisée. Il en est de même pour les vaccins potentiels de Johnson & Johnson, Moderna et AstraZeneca: tous issus de techniques innovantes jamais encore commercialisées.

Lecture:

  • Conséquence immédiate de l'annonce d'un apport de fonds publiques dans Novavax, l'action monte en flèche, +29% dans la journée. Mais l’évolution du cours de l'action depuis le début de la crise sanitaire est encore plus formidable: la valeur a été multipliée par 26 depuis le premier janvier 2020!! Il faut dire que le laboratoire s’était rapidement engagé dans la course au vaccin et avait déjà reçu une aide financière de la part du CEPI à hauteur de 388 millions en mai (cf. graphique ci-dessous)... [Pour ceux qui ne connaissent pas le CEPI, une vidéo explicative ici]

  • En tout cas, cet investissement inattendu et conséquent sur un laboratoire qui n’était pas considéré comme en avance sur la concurrence ne fait qu'encourager les bonnes gens dans leurs doutes sur les critères de sélection des laboratoires... On rappelle qu'il y a moins d'une semaine, une commission de sénateurs américains questionnait les représentants des agences gouvernementales chargées de ces financements et que les réponses de ces représentants étaient pour le moins opaques... (cf. post du 3 juillet "Des questions sur le financement du vaccin par le gouvernement US")

(Références ici, ici et )