Une 'catastrophe générationnelle': impact du coronavirus sur le système éducatif mondial

  • Le monde serait face à une 'catastrophe générationnelle' du fait de la fermeture de nombreuses écoles entraînée par le coronavirus, selon le secrétaire général aux Nations Unies. Cette crise "sans précédent" du système éducatif risque de "gâcher le potentiel" d'une multitude d'étudiants et "d'effacer les progrès des dernières décennies".

  • Un milliard d’étudiants dans le monde auraient été laissés sans alternative quant à leur éducation lorsque leur école a été fermée.

  • Aux Etats-Unis, la question de la réouverture des écoles est un sujet particulièrement clivant et politisé. Le président républicain incite à une réouverture rapide, mais doit faire face à l'opposition de nombreux responsables politiques locaux démocrates.

Lecture:

  • Dans la même optique, on peut citer un rapport de l'UNESCO paru fin juin ("Global Education Monitoring Report") qui alertait de l'impact de la crise sanitaire sur le système éducatif (lire ici). On y apprenait que les élèves les plus pauvres des pays en voie de développement (typiquement ceux sans accès à Internet) étaient les plus pénalisés mais aussi qu'en France 8% des élèves avait perdu tout contact avec leur professeur après 3 semaines de confinement. Il semblerait que le 'décrochage' des élèves soit facilité dans un environnement d’éducation à distance...

  • On comprend donc l'appel du secrétaire général aux Nations Unies à la réouverture des écoles dans le monde, et ce, dans de bonnes conditions sanitaires. Mais on remarque également que dans le contexte socio-politique américain actuel, cet appel peut être perçu comme mettant de l'huile sur le feu... On peut alors se demander si la déclaration des Nations Unies est désintéressée et découplée de la situation américaine ou pas. Ce que l'on apprendra bientôt en suivant les prochaines prises de parole des Nations Unies; on sera en effet fixé si elles portent sur le port du masque dans les lieux publics ou le budget de la police par exemple, autres sujets très sensibles aux US.

(Référence ici)