Une fin d’année 2020 sans rebond pour les exportations françaises?...

Points principaux:

  • Conséquence de la crise du Covid-19, le fournisseur d'informations de crédit Crifbürgel s'attend à plus de 29.000 défaillances d'entreprises en Allemagne pour 2020. C'est 54% de plus qu’en 2019 mais inférieur à ce qui avait été enregistré lors de la crise financière de 2008 (environ 34.000 défaillances).

  • La vague d'insolvabilités devrait se poursuivre jusqu'en 2021 mais son impacte devrait se faire sentir dès le second semestre.

  • À la mi-mai, le PIB allemand connaissait déjà une récession record avec une réduction de 2,2% par rapport au dernier trimestre de 2019.

Lecture:

  • On apprend donc ici que l'Allemagne est déjà en récession (-2% du PIB) mais que la vague de défaillances va se faire sentir dans le second trimestre: c'est donc une contraction de son économie encore plus grande à venir!

  • Faisons une comparaison avec la crise de 207/2008. Cette dernière avait créé une baisse d'environ 4% du PIB allemand mais une baisse de 15% de ses importations (cf. graphiques ci-dessous). Si l'on considère que le taux de défaillances annoncé pour 2020 est environ 85% de celui enregistré en 2008 (i.e. 29.000/34.000); on peut prévoir une contraction du PIB sur les trimestres à venir de 3.4% (i.e. 85% de 4%). Ce qui nous donne des baisses PIB par trimestre de -2.2%; -3.4%; -3.4%; -3.4% sur 2020. Et comme traditionnellement le PIB allemand est plus élevé en fin d’année qu'en début, et pour simplifier les calculs, estimons que le PIB allemand de 2020 sera à -3% de celui de 2019 (année complète). En appliquant la proportionnalité "impact PIB" / "impact importations" de 2008 à 2020, on arrive finalement à un impact sur les importations germaniques d'environ -12% sur 2020.

  • Maintenant, l'Allemagne est de loin le premier marché d'exportations pour la France. En 2017, l'hexagone exportait pour environ 70 milliards d'euro vers l'Allemagne. Et on peut donc penser que 12% de ces exportations vont être impactées générant ainsi un manque à gagner d'environ 8.5 milliards d'euro (!!) pour la France en 2020.

  • C'est donc une nouvelle bien inquiétante quant à la perspective de voir un rebond fort de l’économie française sur la fin 2020...

(Références ici, ici et là)